La peur de l’échec et l’écriture d’un roman

Comme dévoilé dans ma newsletter du mois de juin, je débute la folle aventure d’écrire un livre. J’ai toujours écrit. Mes journées, des idées, des articles… Et à chaque fois, je suis confrontée au même démon : la peur de l’échec. Que mes écrits ne soient pas assez bons, mauvais, pas intéressants. J’ai laissé dans le placard des tonnes d’histoires à cause de ça, n’osant même pas les faire lire à mes proches. J’ai repoussé l’écriture de mon livre parce que j’avais une trouille bleue de ne pas y arriver.

Je me suis attaquée à cette inquiétude, j’ai pris le temps de lire nombreux témoignages et articles, et de me les approprier. De ces quelques mois d’explorations, j’ai 4 mantras à te partager. Et surtout, te dire que l’on peut y arriver.  

Ne pas hésiter à en parler

« J’écris un livre ». 4 petits mots qui paraissent difficiles à dire à voix haute, mais pourtant si libérateur. Dévoiler ce projet m’a permis de le rendre plus réel, de réaliser que ça y est je me lance dans l’écriture d’un livre. Une petite dose d’adrénaline bienvenue, un saut dans le grand bain qui empêche de faire demi-tour. 

Le soutien des proches est précieux, et si tu n’oses pas, pourquoi ne pas poster un petit mot sur un groupe d’écrivains ? Il y a énormément de communautés bienveillantes qui seront heureuses de t’accueillir, de te conseiller et de se réjouir pour toi. Leur apporter régulièrement des nouvelles de ton roman va te motiver, et surtout de challenger !

De quoi t’apaiser et prendre confiance en toi.

Tu n’es pas un imposteur 

Cette sensation désagréable de douter de ses capacités, de ne pas se sentir légitime à écrire, me colle encore à la peau. Peut-être que c’est aussi ton cas, et celui de tas de gens. Tu n’es pas seul, et ça, c’est plutôt rassurant. 

Pose-toi cette question : pourquoi pas moi ? Tu as des idées, ta propre perception des choses et des histoires à raconter : autrement dit, tu as toutes les cartes en main pour écrire un roman.

Rappelle-toi que bon nombre d’auteurs n’étaient pas destinés à une carrière d’écrivain. Avant de devenir l’un des auteurs français les plus lus, Michel Bussi est avant tout un professeur de géographie dont les premiers manuscrits ont été refusé par les maisons d’édition. Quant à Stephen King, il doutait tellement de la qualité de ses écrits qu’il a jeté le premier jet de « Carrie » (heureusement que son épouse les a lu et l’a encouragé à poursuivre !).

Pas la peine de t’appeler Bernard Pivot (l’un des rois de l’orthographe). C’est en écrivant encore et encore que ta plume va s’affuter et tes phrases devenir de plus en plus percutantes. Un zéro faute en dictée n’est pas un prérequis et ne doit absolument pas te faire douter.

Tu es légitime à écrire un livre.

La perfection n’existe pas 

Mon métier de coach littéraire m’a appris ça : un roman n’est jamais parfait. On peut toujours avoir de bonnes idées, des passages à peaufiner, des personnages à rendre encore plus aboutis. La langue française est si riche que l’on peut jouer avec les mots de mille manières.

À l’heure où j’écris ces lignes, je termine la structure de mon roman. L’histoire me paraît cohérente et percutante. Pourtant, à chaque fois que j’ouvre mon carnet de notes, j’ai envie d’aller plus loin. Parce que je rêve du roman parfait.

Sauf que la perfection n’existe pas.  

Le temps : un précieux allié 

Une des raisons pour lesquelles j’ai tant repoussé ce projet. La peur de ne pas pouvoir y consacrer assez de temps, de repousser sans cesse. Finalement, si on attend le bon moment… on peut l’attendre très longtemps. Parce que le bon moment n’existe pas. Il faut le prendre et composer avec un quotidien qui va vite.

Le temps est même un allié précieux. Il permet de laisser mûrir les idées, de lever les yeux quelque temps et d’avoir un regard neuf sur tes écrits. C’est aussi à force d’écrire que ton roman va gagner en qualité.

Écrire un roman ne doit pas être une contrainte mais un plaisir. Peu importe le temps que cela prendra.


J’espère que cet article t’a plu (n’hésite pas à le partager),

Prends soin de toi et à très vite,

4 réponses

  1. Cet article : Une bonne dose de confiance et de boost a envoyer à tous les écrivains qui se lancent ! Toujours de précieux conseils pour écrire et oser, merci Mathilde 😘

    1. Oriane, je suis certaine que tes écrits méritent de rencontrer leurs publics. Je crois en toi 😉
      (N’hésite pas à m’écrire pour parler de ton roman :))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − onze =

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Guide Gratuit

Je débute l'écriture de mon roman
avec une frise chronologique au top.

Lire d'autres articles...

Rejoins le club des audacieux !

Une newsletter simple, motivante et astucieuse qui t'aide à révéler l'écrivain en toi. Psst, le guide pour une frise chronologique au top t’attend.