Comment gérer la critique

Écrire un roman est une folle aventure qui débute en solitaire. Les idées fusent, on écrit des pages et des pages, on se questionne, les idées désertent, on réécrit et on termine par sortir un livre. C’est beaucoup d’énergie et de temps, mais surtout une fierté. Alors quand vient le temps de le faire découvrir au monde, on appréhende forcément.

Certains retours peuvent être rudes, les avis tranchés, le roman peut ne pas plaire. Cela peut être une claque, inattendu, c’est dur et les émotions se bousculent. Pour t’aiguiller, te permettre de ne pas te laisser submerger et surtout d’en tirer profit, voici quelques conseils et actions concrètes que tu peux mettre en place pour gérer les critiques.

Relativiser

Après le choc, on avale un carré de chocolat (pas toute la tablette, je te vois) et on respire un bon coup. C’est normal d’être déçu, en colère et triste. Prends le temps de digérer tout ça (et finalement manger toute la tablette. Ou courir en criant fort, comme tu veux). Par contre, interdiction de s’apitoyer et de pester bien longtemps ! ON RE-LA-TI-VI-SE.

Oui je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais promis, ça vaut le coup d’essayer. Prendre du recul est important, on sait tous que certains avis ne sont pas argumentés et donc inutiles. Ceux-là peuvent directement être mis au placard : ils ne te feront pas avancer.

C’est l’exemple du classique : « Je n’ai pas aimé. Ton roman est nul. » On peut s’accorder sur le fait que ce genre de retour n’est clairement pas productif et encore moins pertinent. Tu en prends note tout en te répétant que oui, ton roman a le droit de ne pas plaire. J’avoue tout, il y a des auteurs très connus dont les romans m’ont laissé de marbre. Et c’est OK.

En définitive, il est absolument nécessaire de prendre du recul. Les critiques font partie de la vie d’un écrivain et ne doivent pas devenir anxiogènes (la peur de l’échec, c’est non non non. Je te dis tout ici).

Analyser la critique

C’est comme une chute de cheval, on remonte en selle. Toujours. Pour ceux qui ont pris le temps de détailler leur avis, tu peux t’y attarder et encore une fois prendre le temps d’analyser leur critique.

Qu’est-ce qu’ils ont aimé et au contraire détesté ? Ça peut être intéressant de les lister pour mettre à jour les remarques qui sont les plus revenues. Les avis sont précieux. Ils peuvent mettre en lumière des aspects et même des idées que tu n’avais pas forcément détectés. Chaque lecteur a sa sensibilité et son point de vue.

En voyant les critiques comme un échange, je suis persuadée que tes écrits sont grandir et se développer. Les axes d’améliorations proposés sont toujours intéressants à explorer. Promis.

Progresser

Voilà l’essentiel. Un avis argumenté est destiné à te faire progresser. Ni plus ni moins. Le lecteur a simplement donné un avis, mais la somme des avis compte. Si 10 personnes pensent que ton protagoniste manque de saveur, cela devient un point d’amélioration.

Les critiques ne déterminent pas l’écrivain que tu es. Les prendre en considération et t’en inspirer pour progresser est essentiel. Mais attention à rester toi-même et à ne pas transformer ton livre uniquement pour faire plaisir aux lecteurs.

N’hésite pas à remercier les lecteurs qui prennent le temps de laisser des avis détaillés.


J’espère que cet article t’a plu (n’hésite pas à le partager),

Prends soin de toi et à très vite,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 3 =

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Guide Gratuit

Je débute l'écriture de mon roman
avec une frise chronologique au top.

Lire d'autres articles...

Rejoins le club des audacieux !

Une newsletter simple, motivante et astucieuse qui t'aide à révéler l'écrivain en toi. Psst, le guide pour une frise chronologique au top t’attend.